Le YAK 18 T HA CBG

                                            

 

 

  

Yak en vol

Moteur Vedneyev M14P. 9 cylindres en étoile, 360 ch,vitesse max 360 km/h.

Un des seuls avions quadriplaces certifié voltige. Excellentes performances de décollage sur terrain court.

Avion  très spacieux avec grande capacité d'emport.


YAK 2 HA-CBG 005 yak 18

Le Yakovlev Yak-18 (Code OTAN : Max) fut un avion d'entraînement militaire et civil biplace soviétique. Il entra en service en 1946.

 

Histoire

En mai 1945, Yakovlev décida la conception du Yak-18 biplace comme avion d'entraînement. Il le conçut pour remplacer les anciens UT-2 et Yak-5 en service dans l'Armée de l'air soviétique et dans l'aviation civile. Le nouvel appareil décolla un an plus tard, propulsé par un Shvetsov M-11 5 cylindres en étoile et équipé d'un train d'atterrissage entièrement rétractable. Sa conception le rendit extrêmement facile à construire et à entretenir et sa production continue toujours aujourd'hui (55 ans plus tard) dans deux de ses variantes : le Yak-18T 4 places et le Yak-54 2 places.

Le Yak-18 devint l'avion d'entraînement standard dans les écoles de pilotage militaires et civiles. La Chine l'utilisa à grande échelle et de nombreuses nations l'employèrent également.

Variantes:

Yak-18 - La version originale.

Yak-18A - Version remotorisé par un Ivchenko AI-14 FR de 260 ch. Version la plus produite.

Yak-18U - Version construite à un petit nombre. Equipé d'un train d'atterrissage rétractable.

Yak-18P (désignation OTAN "Mouse") - Version monoplace pour la voltige. Dérivé du Yak-18 d'entraînement.

Yak-18PM - Version de voltige.

Yak-18PS - Version de voltige avec roue de queue rétractable.

Yak-18T - Version d'entraînement civile. Le Yak-18T est aussi un avion de transport de passagers léger avec 4 places (pilote compris).

 
© 2012 Aéro-club de Bernay