Quelles sont les conditions requises pour apprendre à piloter un avion ?

Il n'y a pas d'âge pour commencer à apprendre, mais on ne peut piloter seul à bord, qu'à l'âge de
15 ans minimum.

Il faut être reconnu médicalement apte après une visite chez un médecin agréé par la DGAC (voir liste),
acquitter sa cotisation annuelle au club et sa licence FFA (incluant l'assurance), et payer les heures de vol (voir tarifs).
L'autorisation des parents ou du tuteur légal est obligatoire pour les mineurs.

Est-on obligé de prendre la licence et de régler la cotisation dès la première séance ?

Non, on peut d'abord réaliser un vol d'initiation avec un instructeur, à l'issue duquel on décidera de continuer ou non.

Les formations pour devenir pilote :

Brevet de base

Privilèges
Ce brevet est une première étape, facultative, pour devenir pilote privé.

Il vous permet de voler dans un rayon de 30 km autour de votre aérodrome de départ, sans pouvoir aller vous poser sur un autre aérodrome.
Il vous apporte pour un investissement minimal de très grandes joies et le plaisir du vol.
Des autorisations additionnelles permettent ensuite au fur et à mesure de l'expérience acquise d'étendre son domaine de vol sur des terrains extérieurs.
Conditions d'obtention
Déjà d'un bon niveau, ce brevet peut être obtenu dès l'âge de 15 ans révolus.
Co
mment se déroule-t-il ?
Pour votre premier vol, votre instructeur vous accueille et vous présente l'avion que vous allez piloter jusqu'à votre brevet : un ROBIN DR 400.
Le premier vol vous permet de tâter à la troisième dimension et de ressentir les effets des gouvernes.

Vous ferez ainsi un minimum de 6h de vol avec votre instructeur (double commande) qui vous permettront de maîtriser l'avion depuis le décollage jusqu'à l'atterrissage. Un jour, dont vous vous rappellerez toute votre vie, votre instructeur vous "lâchera" pour votre premier vol seul à bord.
Vous ferez ensuite 4h en solo et 20 atterrissages.

Parallèlement à cette formation pratique, vous devrez vous préparer à un examen théorique sous forme de QCM.
Dès que votre instructeur vous estimera prêt, vous serez présenté pour votre test en vol.

Licence BB

-Le Brevet de Base ne sera plus délivré à compter du 8/04/2018


la conversion d'une license de Brevet de Base BB en licence de pilote de loisir LAPL est possible:

voir les modalités (clic sur le lien)

Licence de Pilote de loisir:LAPL (Light Aircraft Pilot Licence)

Privilèges

Piloter un aeronef d'une masse maximale certifiée au décollage ne dépassant pas 2 000 kg, emport de 3 passagers au maximum après 10 h de vol en tant que commandant de bord après l'obtention de la licence LAPL, pouvant voyager en France et dans les pays de la communauté Européenne sous réserve d'une maîtrise suffisante de la phraséologie aéronautique dans la langue locale ou à défaut en anglais.

Conditions d'obtention

Premier solo 16 ans, 17 ans révolus au jour de l'examen, la préparation pouvant débuter bien plus tôt. Effectuer 30 H de vol dont 15 en DC et 6 H en solo, pas de formation à l’introduction au VSV. Effectuer 3 navigations seul à bord dont une navigation d'au moins 80 Nm (150 Kms) au cours de laquelle 2 atterrissages avec arrêt du moteur seront effectués sur 1 aérodrome différent du terrain de départ. Réussir un examen théorique et une épreuve en vol de 2 h 00 heures environ.

Licence de Pilote Privé:PPL (Private Pilot License)


Privilèges
Cette licence vous permet de voler avec des passagers et de naviguer d'un point à un autre en France ou dans le monde,
en respectant les conditions de vol à vue (pour l'étranger, la maîtrise de la radiotéléphonie en langue anglaise est nécessaire).
Contenu de la formation
Le programme du brevet de base y est approfondi et complété en particulier par la navigation et la météo.
Elle demande un engagement personnel plus important que le brevet de base et peut être obtenue à 17 ans révolus.
Conditions d'obtention
Tout candidat à la licence PPL devra avoir réalisé au moins 45 heures de vol dont 5 au maximum peuvent avoir été effectuées sur entraîneur au vol ou simulateur agréé.

Dans les 45h, il faut au minimum 25h de vol en double commande et 10h en solo.
Dans les 10h en solo, il faut au minimum 5h "sur la campagne" et une navigation d'au moins 150 nautiques (280 km) avec 2 atterrissages complets sur deux terrains distincts de celui de départ.
Préparation à l'Aéroclub
Après le brevet de base, la formation se poursuit sur Robin DR 400 120 CV. La progression est axée sur la navigation, la pratique de la radio,la radio-navigation et le perfectionnement du pilotage.

La licence de pilote privé est obtenue après un examen théorique et un test pratique en vol .

LICENCE PPLA


Voir l'historique des brevets et autorisations voltige, du CAAB ,délivrés depuis 1981(cliquez sur le lien)


Calendrier 2017 des examens FCL et Nationaux DGAC sur ordinateurs (Cliquez sur le lien)

Calendrier 2017 des examens FCL et Nationaux DGAC sur papiers (Cliquez sur le lien)


Variante train classique

Comment se déroule la progression ?
A l'issue de la licence de pilote privé (PPL) la formation a essentiellement été donnée sur avions à train tricycle:
Un des premiers perfectionnements consiste à maîtriser le pilotage des avions à train "classique" réputés plus difficiles à l'atterrissage (risque de cheval de bois).
Comment se former ?

On utilise le PIPER Marabout , le Jodel D 120 ou le CAP 10 .La formation débute par une prise en main sur la piste en herbe, puis lorsque l'atterrissage est maîtrisé, la formation se poursuit sur piste en dur.

Aptitude voltige
Elle est parfois considérée comme le top du pilotage mais c'est surtout le plaisir de maîtriser parfaitement une machine et de tracer une belle trajectoire dans le ciel.

La formation est assuréé sur CAP 10, l'avion de voltige de début le plus répandu dans le monde et qui est à l'origine de toute une famille de champions du monde.
Il n'y a pas de limite basse réglementaire. Si vous êtes attiré par la voltige, un simple brevet de base suffit pour démarrer.

Le profil standard du voltigeur débutant est un pilote privé qui, après avoir mûri un peu sa licence, souhaite découvrir autre chose et se perfectionner.
Il n'y a pas de visite médicale spécifique à passer mais il est nettement préférable d'être en bonne santé.
En effet, les facteurs de charge peuvent "fatiguer" surtout au début quand l'organisme découvre ce genre de sensation.

Comment se déroule la formation ?

La voltige se pratique avec une autorisation (et non pas une qualification).
L'autorisation est portée sur le carnet de vol par l'instructeur.

Un CAP 10 est à votre disposition ; le CAP 10 C F-HEBV .


Il y a deux niveaux :

"Apte à la pratique de la voltige" correspond à l'ex premier cycle, terminologie encore employée dans le langage courant.
Mis à part un peu de vol dos, cette première autorisation ne comporte que des figures positives .

Quelques figures de "premier cycle" : boucle, tonneau, mise dos, sortie dos, renversement, retournement sous 45°,
rétablissement tombé, rétablissement normal, vol dos, vrilles. Pour les maîtriser correctement, il faudra de 10 à 15 heures de vol.
Les accélérations vont de - 2 à + 4 G.


L'instructeur vous accompagne jusqu'à votre lâché. Vous voltigerez alors pour la première fois seul à bord, avec un contrôle du sol par radio par votre instructeur. Ce sera ensuite "l'autorisation".

"Apte à la voltige avancée et négative", ancien second cycle. Il s'agit d'aborder le vol "négatif", beaucoup plus physique.

Le vol inversé, comme son nom l'indique, consiste à effectuer toutes les figures connues mais en négatif.
Le second cycle nécessitera environ 20 heures de vol supplémentaires avec des accélérations de - 3,5 à + 5 G.

Et ensuite ?

CAP 10C BV 2

Le Cap10C F-HEBV lors de la Coupe VIKING à Caen les 23 et 24 Septembre 2011.


Comme après la première autorisation, on peut s'arrêter là et se faire plaisir.
Mais on peut aussi pratiquer la compétition, à tous les niveaux y compris avec la seule autorisation de base.
C'est donc à nouveau une progression à effectuer pour cadrer ses évolutions par rapport à un jury au sol,
savoir intégrer le vent, suivre son programme d'évolution, supporter la pression de la compétition.

L'Aéro-Club présente régulièrement des Pilotes aux différentes compétitions régionales et nationales.
Plusieurs ont obtenus des places sur les marches des podium dans les compétitions Européennes et internationales .


Voir les résultats des compétitions organisées par l'Aéro-club depuis 1986.


Mais compétition ou pas, c'est un plaisir rare que de pouvoir faire effectuer à son avion ce que l'on veut qu'il fasse exactement, quelle que soit sa position dans l'espace.



 
© 2012 Aéro-club de Bernay